Archives de Tag: fiscalité

Politique économique Macron

Les économistes commencent à se pencher sur les premières mesures de politique économique annoncées par le nouveau gouvernement.

Un petit montage d’articles du Monde permet de mettre quelques éléments en perspective : Politique_economique_Macron_contexte

L’OFCE vient de publier un certain nombre de Policy Briefs (je vous rassure ils sont en français) qui détaillent l’impact des principales mesures. Vous pouvez les retrouver ici (attention les titres sont parfois tellement elliptiques qu’ils déforment un peu l’analyse présentée)

Presse people

On trouve parfois d’excellents graphiques pour l’ESH dans Paris Match.

Celui-ci, à propos de l’optimisation fiscale des géants du numérique, en fait partie

Un peu d’histoire économique

Juillet 1914 – juillet 2014, l’impôt sur le revenu a 100 ans : Histoire_impot_sur_le_revenu_notesIPP_juillet2014

Un bilan critique (trop critique ?) du plan Freycinet : Plan_Freycinet_le_Monde_juillet_2014

Une excellente synthèse sur les conséquences économiques de la 1ère Guerre Mondiale : Consequences_1erGM_Le_Monde_juillet_2014

Le point sur des débats d’actualité : 1- le quotient familial

Que faire avec le quotient familial ?

Thèse 1 : on n’y touche pas, c’est une des dimensions essentielles de la politique familiale, cela contribue à la natalité française, y toucher serait « une folie ». Problème, l’impact du quotient familial sur la natalité est difficile à mesurer comme le montre cette étude de Camille Landais, citée par Olivier Bouba-Olga

Thèse 2 : on n’y touche pas. Il s’agit d’un élément de justice sociale qui permet de garantir l’équité en compensant pour les familles le coût de l’enfant (redistribution horizontale). Il n’y a pas à prendre en considération une dimension redistributive dans le quotient familial, elle a vocation à être réalisée en matière de politique familiale par d’autres outils. Cette thèse est présentée en détail par Henry Sterdyniak sur le blog de l’OFCE et reprise par Arnaud Parienty dans son blog d’Alternatives Economiques.

Thèse 3 : il faut faire évoluer le système du quotient familial car il est socialement injuste en accordant une aide beaucoup plus importante aux familles les plus riches et en ne bénéficiant pas aux ménages exonérés d’impôt sur le revenu. On peut, par exemple, le remplacer par un crédit d’impôt forfaitaire par enfant. Les arguments à l’appui de cette thèse sont commodément résumés dans ce post de Christian Chavagneux sur son blog d’Alternatives Economiques.