Archives de Tag: libéralisme

Compléments économie

Robert Mundell est décédé avant-hier.

Une présentation synthétique de ses analyses proposée par le Nouvel Observateur : Mundell
Deux autres nécrologies, un peu plus développées mais en anglais : ici et ici

Un texte synthétique à propos du débat sur l’annulation de la dette publique rédigé par Garance Bossard (prépa Carnot 2018 – 2020, aujourd’hui à l’Essec) peut être lu ici.

Regards d’économistes sur les politiques face à la crise liée au coronavirus

Ces textes sont bien sûr liés à l’actualité (et vous n’aurez pas de sujets à propos du coronavirus, c’est une certitude) mais ils vous permettent aussi de reprendre des points importants du chapitre sur les politiques économiques. Ce sont des compléments au document plus factuel mis en ligne sur le site.

Une excellente bulle économique de (l’excellente) Marie Viennot pour synthétiser les éléments de base (et se remettre en tête quelques mécanismes importants, en particulier autour de la politique monétaire).

Une mise en perspective de la crise par Carmen Reinhardt qui soulève des inquiétudes supplémentaires liées au contexte particulier du début de l’année 2020. Bien sûr vous avez noté l’allusion du titre de l’article. (Les graphiques sont disponibles uniquement dans la version anglaise du texte).

Deux textes, clairs, qui permettent de faire le point sur la politique monétaire (et en particulier la question de l’helicopter money) : celui de Willem Buiter, et celui de Céline Soulas (enseignante à BSB)

Même si beaucoup de libéraux considèrent que la situation actuelle demande une intervention publique très poussée, il reste des interrogations. Lisez par exemple ce texte de John Taylor(le Taylor de la règle de Taylor) qui prône des réformes structurelles libérales pour répondre à la crise ou celui-ci qui craint l’émergence massive de « firmes zombies », pesant à terme sur la croissance.

Et un nouvel acronyme, les BEACH Stocks, principales victimes de la crise pour le moment.
Capture d’écran 2020-03-28 à 14.44.49

Idées à prendre

Les Echos ont proposé à la fin du mois d’août une série d’entretiens sur le thème de l’avenir du libéralisme.

Je vous propose d’en lire quelques uns. Vous pourrez y trouver des idées intéressantes, même si certaines thèses peuvent et doivent être discutées.

Avenir_liberalisme_LesEchos_aout2019

Et la manière de placer Echo and the Bunnymen dans ce blog ne m’était pas encore venue à l’esprit alors que c’était évident, pourtant !

L’un a eu le Prix Goncourt, l’autre le Prix Interallié

Ce sont d’abord deux romans, deux très bons romans.
Mais ce sont aussi des romans qui permettent de donner du sens et de l’épaisseur à des aspects du cours.

« Leurs enfants après eux » de Nicolas Mathieu, c’est un roman autour de la jeunesse dans une ville du Nord de la Lorraine touchée par la crise de la sidérurgie dans les années 90. Un « page turner » et de magnifiques fulgurances.

CVT_Leurs-enfants-apres-eux_2834

Et si vous préférez les Vosges et la neige à la Lorraine et à l’été, « Aux animaux la guerre », le premier roman de Nicolas Mathieu brasse des thèmes comparables, dans une ambiance policière.

« L’hiver du mécontentement » de Thomas B. Reverdy, c’est l’Angleterre, c’est Londres, dans l’hiver 1978 – 79 marqué par des grèves dures et la montée vers le pouvoir de Margaret Thatcher. C’est nerveux et c’est rythmé. L’abécédaire du libéralisme des pages 196 à 202 pourrait avoir sa place dans un dossier de cours (il l’aura peut être dans le chapitre 11).

9782081421127_LhiverDuMecontentement_CouvBandeau_HD-386x600

Et si vous préférez Detroit à Londres, « Il était une ville », le précédent livre de Thomas B. Reverdy est fort recommandable également.
Précision importante : si vous avez bien dans la tête la playlist de L’hiver du mécontentement, vous pouvez aller n’importe où et affronter n’importe quoi sans aucune crainte.

Bitcoin

Bitcoin, c’est le mot à la mode dans les milieux financiers ces dernières semaines. On commence même à en parler dans les médias grand public et dans les prépa HEC, c’est dire…

De quoi s’agit-il ?
Au départ le bitcoin est un système de paiement numérique. Il est apparu au début de l’année 2009, créé par Satoshi Nakamoto (un pseudonyme dont personne ne sait s’il désigne une personne ou un groupe d’individus). Le bitcoin permet des paiements entièrement anonymes, régulés par le biais d’échanges peer to peer, à partir de logiciels de cryptographie très sophistiqués (enfin c’est que j’en ai compris). Les bitcoin sont émis de manière aléatoire au bénéfice de ceux qui mettent à disposition leur ordinateur pour fournir la puissance de traitement de l’information nécessaire au fonctionnement du système. Un algorithme garantit que le montant total de bitcoin touchera une limite absolue (21 millions). A partir de certains sites, il est possible d’acheter des bitcoins contre des devises ou de convertir des devises dans la monnaie numérique. Lire la suite