Archives de Tag: libéralisme

ESH – Chapitre 10 – Les politiques conjoncturelles

Vous pouvez télécharger le deuxième diaporama du chapitre

Diapo 2 (les années 80 : de nouveaux principes pour les politiques conjoncturelles)
version ppt : Ch.11_diapo2
version pdf : Ch.11_diapo2

Sur ce thème, vous pouvez lire le dictionnaire du libéralisme extrait de L’hiver du mécontentement. Ce n’est pas un texte universitaire, c’est engagé mais c’est une analyse intéressante : Hiver_du_mecontement_Reverdy

Et respectons le choix musical de Thomas B. Reverdy (chacun des chapitres du livre a pour titre un morceau sorti entre novembre 1978 et mai 1979, une magnifique bande son)

Publicités

L’un a eu le Prix Goncourt, l’autre le Prix Interallié

Ce sont d’abord deux romans, deux très bons romans.
Mais ce sont aussi des romans qui permettent de donner du sens et de l’épaisseur à des aspects du cours.

« Leurs enfants après eux » de Nicolas Mathieu, c’est un roman autour de la jeunesse dans une ville du Nord de la Lorraine touchée par la crise de la sidérurgie dans les années 90. Un « page turner » et de magnifiques fulgurances.

CVT_Leurs-enfants-apres-eux_2834

Et si vous préférez les Vosges et la neige à la Lorraine et à l’été, « Aux animaux la guerre », le premier roman de Nicolas Mathieu brasse des thèmes comparables, dans une ambiance policière.

« L’hiver du mécontentement » de Thomas B. Reverdy, c’est l’Angleterre, c’est Londres, dans l’hiver 1978 – 79 marqué par des grèves dures et la montée vers le pouvoir de Margaret Thatcher. C’est nerveux et c’est rythmé. L’abécédaire du libéralisme des pages 196 à 202 pourrait avoir sa place dans un dossier de cours (il l’aura peut être dans le chapitre 11).

9782081421127_LhiverDuMecontentement_CouvBandeau_HD-386x600

Et si vous préférez Detroit à Londres, « Il était une ville », le précédent livre de Thomas B. Reverdy est fort recommandable également.
Précision importante : si vous avez bien dans la tête la playlist de L’hiver du mécontentement, vous pouvez aller n’importe où et affronter n’importe quoi sans aucune crainte.

ESH – Complément au cours de ce matin

Un document synthétique à propos de la dynamique historique de la baisse du temps de travail.

Deux articles qui bornent le débat autour des 35 heures sur l’emploi : Eric Heyer (OFCE) vs Stephane Carcillo

Et sur les politiques récentes en France, la présentation très claire des enjeux par Olivier Passet

Autour du libéralisme et de ses limites

Trois textes que l’on peut regrouper autour d’interrogations critiques sur le libéralisme :  Interrogations_liberalisme_Le_Monde_Juin_2017

Une présentation de la situation sociale de la Grèce après presque une décennie de politique d’austérité :  Grece_situation_sociale_Le_Monde_juin_2017

A propos de la politique industrielle européenne :  Politique_industrielle_europeenne_JM_Quatrepoint_Le_Monde_Diplomatique_juin_2017

Jeu du marché ou impact de la construction européenne ? Les Salaires en Europe de l’Est

Salaires_europe_de_l-Est

Bitcoin

Bitcoin, c’est le mot à la mode dans les milieux financiers ces dernières semaines. On commence même à en parler dans les médias grand public et dans les prépa HEC, c’est dire…

De quoi s’agit-il ?
Au départ le bitcoin est un système de paiement numérique. Il est apparu au début de l’année 2009, créé par Satoshi Nakamoto (un pseudonyme dont personne ne sait s’il désigne une personne ou un groupe d’individus). Le bitcoin permet des paiements entièrement anonymes, régulés par le biais d’échanges peer to peer, à partir de logiciels de cryptographie très sophistiqués (enfin c’est que j’en ai compris). Les bitcoin sont émis de manière aléatoire au bénéfice de ceux qui mettent à disposition leur ordinateur pour fournir la puissance de traitement de l’information nécessaire au fonctionnement du système. Un algorithme garantit que le montant total de bitcoin touchera une limite absolue (21 millions). A partir de certains sites, il est possible d’acheter des bitcoins contre des devises ou de convertir des devises dans la monnaie numérique. Lire la suite