Archives de Tag: théorie économique

Nobel 2021

Le prix Nobel d’économie (en fait le prix d’économie attribué…) 2021 a été attribué à David Card, Joshua Angrist et Guido Imbens.

Cette attribution permet de mettre en avant l’importance des méthodes s’appuyant sur des expériences naturelles en économie. Pour faire le point, trois articles (du plus synthétique au plus détaillé) :

La présentation très synthétique du Monde (je n’ai pas bien compris l’allusion du dernier paragraphe) : Nobel_Card_Angrist_Imbens_LeMonde

Une synthèse intéressante des travaux de David Card

La traduction par Martin Anota du communiqué de la Banque de Suède

Bonus track : Joshua Angrist randonnant à Franconia Notch

Image

ESH – ECG1 – Ch. 1 – La démarche des économistes

Vous pouvez télécharger les documents liés au premier chapitre du cours (La démarche des économistes)

Diaporama 
version ppt : ESH_ECG1_Ch.1
version pdf : ESH_ECG1_Ch.1

EA – E2 – Ch. 1 – Le modèle macroéconomique classique

Vous pouvez télécharger le diaporama du chapitre :

Diapo
version ppt : EA_E2_Ch1_modele_macroeconomique_classique
version pdf : EA_E2_Ch1_modele_macroeconomique_classique

De belles synthèses

A propos des théories de la régulation : Theorie_regulation_RBoyer_2021

Climat et capitalisme : Climat_et_mutation_capitalisme_PDockes

Une mise en perspective historique du capitalisme (Compte rendu de lecture du livre de P. François et C. Lemercier que je vous ai conseillé) : CR_sociologie_historique_capitalisme

Tirs au but et théorie économique

Les économistes se sont régulièrement intéressés à la question des pénalties (et donc des tirs au but). La grille d’analyse de base est celle de la théorie des jeux.

Deux applications :

celle de Thomas Renault

une autre étude qui met l’accent sur l’importance de l’ordre de tir entre les deux équipes

Et parce qu’il n’y a pas eu que Kylian Mbappé (voir à 2 minutes 16)

Aux marges de l’économie

4 articles réunis par Le Monde sous ce titre.

Un moyen de réfléchir sur la pensée économique.

Aux_marges-de_l_economie_LeMonde_juillet2020

Peut-on être un bon économiste avec une vie ordinaire ?

Branko Milanovic pose cette question :
Can you have a boring life and be a first-rate social scientist ? 

Et il répond :

Orderly  and boring lives are a privilege of rich and orderly societies.  We all (perhaps except when we are 25) wish to lead such lives. But they are also very limited lives: the range of emotions and choices that we experience is narrow. We may want to have as our teachers in social science people who had to drink poison to make a point (Socrates), or were jailed and tortured (Machiavelli), or were executed on the orders of a national assembly (Condorcet), or banished and killed by a totalitarian regime (Kondratieff); or those who had to flee their governments and reinvent themselves (Marx), or move into incendiary politics (Weber), or migrate to another language and continent (Schumpeter, Hayek, Kuznets, Leontieff), or experience the thrill of forbidden pleasures (Keynes).

Pour y réfléchir, revenons avec Jean Marc Siroën à Keynes et Virginia Woolf (et quelques autres).

N. B. : peu de chances de placer une réflexion de ce type dans une copie de concours. Mais à période extraordinaire, posts qui sortent des sentiers battus.

Très utile et pratique

Gilles Raveaud met en ligne gratuitement son ouvrage « La dispute des économistes ».

Très clair et synthétique, parfait pour réviser les grandes lignes de l’Histoire de la Pensée Economique (ou pour consolider ses savoirs dans ce domaine, ne vous cachez pas les E1).

Pour conclure (provisoirement ?) sur le Nobel 2019

Deux articles proposés par Le Monde qui permettent de cerner les débats autour des travaux d’A. Banerjee, E. Duflo et M. Kremer :

Une vue plutôt positive : Nobel2019_Cogneau_Lambert_LeMonde_octobre2019

Un regard plus critique : Nobel2019_Jatteau_LeMonde_octobre2019

Prix Nobel 2019 (enfin Prix d’économie attribué…)

Pour avoir une vue rapide (mais assez complète) des travaux d’A. Banerjee, E. Duflo et M. Kremer, récompensé par le Prix Nobel 2019, on peut lire :

cet article de La Croix : Nobel_Duflo_LaCroix_octobre2019
ce post de blog, qui peut paraître ancien mais n’est pas dépassé : Revolution_randomista_Ecopublix_2009

Pour une analyse un peu plus poussée, les motivations du Prix, exposées par la Comité Nobel (et traduites par l’indispensable Martin Anota)

On peut aussi se référer à ces articles de la Vie des Idées : un entretien avec Esther Duflo, un bilan d’Agnès Labrousse à propos des expérimentations aléatoires

On peut aller voir le site du JPal, le laboratoire crée par Banerjee et Duflo

Pour creuser les critiques les plus fréquentes :

la question du biais moral : Essais_randomises_Hartford

la pertinence des conclusions (remises en cause entre autres par Angus Deaton, Nobel 2015 – ici en 2 minutes 25) avec une double interrogation sur la difficulté à généraliser les résultats des expériences et l’existence d’un « effet lampadaire » (on cherche là où il y a de la lumière, pas là où il serait nécessaire de chercher) : Limites_RCT_developpement_Guardian_2017

d’autres voies pour l’économie du développement : Nobel_Banerjee_Duflo_critique_Durand_Nordmann

Et puisque le champ privilégié d’études est l’Inde…